Mission vélo: les objectifs de Guillaume Gouffier-Cha, le « Monsieur vélo » du gouvernement

Mission vélo: les objectifs de Guillaume Gouffier-Cha, le "Monsieur vélo" du gouvernement

Le vélo est en plein essor et avec lui toute une économie dont la France ne profite pas assez. Guillaume Gouffier-Cha, député du Val-de-Marne et « vélotaffeur », explique les grands axes de sa mission.

La fièvre du vélo s’est propagée dans presque tout le pays en quelques années avec, depuis la crise sanitaire, les pics n’atteignant jamais la France. Près de 2,7 millions de vélos seront vendus en France d’ici 2020 (+ 25 % sur un an), dont 514 600 vélos à assistance électrique (+ 29 %), pour un chiffre d’affaires de trois milliards d’euros, selon sport et cycle de l’Union.

Mais sur ces ventes, la France n’a produit que 660 000 vélos et en a importé 2,2 millions, principalement du Portugal, de Roumanie et d’Italie. Trois ans après le plan vélo, qui a remis les Français en selle, le gouvernement cherchera à recréer une filière industrielle pour profiter de cet engouement. Il a confié une mission parlementaire à cette filière à Guillaume Gouffier-Cha, 35 ans, député LREM du Val-de-Marne et vice-président du Club des élections nationales pour le cyclisme.

Rester maître de la « data »

Ancien membre du cabinet de Jean-Yves Le Drian lorsqu’il était ministre des Armées, ce vélotaphe a longtemps soutenu qu’il s’agissait d’une souveraineté industrielle, d’un enjeu stratégique de mobilité et de développement industriel dans les territoires. A voir aussi : Comment régler une trotinette.

Ce travail est dense. Il ne s’agira pas de créer un vélo industriel made in France, mais d’étudier tous les leviers qui permettront aux entreprises françaises de profiter de cette économie en pleine croissance.

Il s’agit de ne pas manquer les avantages économiques de la croissance d’un vélo. Cette économie va de pair avec les déplacements, qui devraient quadrupler en quelques années de 3% à 12%.

Sur le même sujet

300.000 emplois

Concrètement, il s’agirait de développer des groupements de vélos, comme la Vélo Vallée installée dans le Gers, qui couvre l’ensemble du secteur non loin de Toulouse, où sont implantées les plus grandes entreprises aéronautiques et spatiales. A voir aussi : Trotinette freestyle comment faire un whip.

La mission soulèvera également des points réglementaires tels que la réglementation sur la vitesse, la TVA à appliquer aux vélos à usage professionnel ou la signalisation spécifique.

Sur le port des casques, le député reste en phase avec ce qui se fait. « Je ne proposerai aucune obligation, ce serait un frein », a-t-il confirmé.

A lire également