VTT : le Français Loïc Bruni décroche la Coupe du monde de descente

Vainqueur de la dernière étape de la saison à Snowshoe (USA), le Français a frappé un double coup en remportant le classement de la discipline.

Et deux à Loïc Bruni ! Le Français a résisté à la pression pour remporter sa deuxième Coupe du monde de VTT en course à pied le samedi 18 septembre (après 2019) au terme de la dernière étape de la saison à Snowshoe (USA). Premier en qualification, Loïc Bruni assumait son statut de favori pour venir s’imposer en bas du peloton, assurant ainsi le classement général.

« Je voulais juste m’amuser devant la foule », a répondu le Français sur la ligne d’arrivée, au micro des organisateurs de la course. J’ai senti que le titre était possible et j’ai fait de mon mieux pour l’obtenir. J’ai tout donné et je suis si heureux ! « 

Dans un parcours qui a fait beaucoup d’erreurs et de chutes, multiplie les favoris, Loïc Bruni, au contraire, impressionné par le calme et la justesse. Du coup, il a passé toutes les intermédiaires en tête et a terminé l’étape 4 dixièmes de seconde devant l’Australien Troy Brosnan, et 6 devant l’Espagnol Angel Suarez Alonso. Le Français Amaury Pierron a pris la quatrième place.

Ce deuxième titre en Coupe du monde est une nouvelle ligne sur le palmarès déjà impressionnant du cycliste de 27 ans. S’y sont ajoutés les quatre titres de champion du monde (2015, 2017, 2018 et 2019) et les quatre autres de champion de France (2013, 2014, 2015, 2017) du Français, véritable star de la discipline.

Trois Français sur le podium final

Enfin, ce sont même trois Français qui monopolisent toutes les places du podium au classement de la Coupe du monde de descente VTT. Voir l'article : Aziz Taouzari, à vélo sur les traces de ses parents de la France au Maroc. Mais si Loïc Bruni se souviendra longtemps de sa journée en Raquette à neige, ses deux compatriotes en auront sûrement un souvenir beaucoup plus mitigé. Commence par Thibaut Dapréla.

En tête du classement général depuis le 3 juillet et sa victoire dans la deuxième étape des Gets (Haute-Savoie), Thibaut Dapréla n’a pas eu l’occasion de défendre ses chances samedi. Le double vainqueur de la Coupe du monde junior (20) a chuté lourdement lors des qualifications et s’est cassé le pouce et le péroné droit. Il a subi l’opération avec succès.

« C’est difficile pour Thibaut, mais il est jeune et je suis sûr qu’il aura bien d’autres courses, et surtout beaucoup de victoires », a réagi Loïc Bruni après la course. Bien présent au départ de la dernière étape, le champion d’Europe français Loris Vergier pouvait aussi rêver d’un sacre. Mais trop nerveux, il a enchaîné les erreurs dévastatrices, et a quitté le terrain une première fois au début de la mise en place avant de heurter violemment un arbre avec son épaule gauche quelques mètres plus bas.

Il a terminé très loin sur cette étape (54e), mais est toujours troisième au classement général. Amaury Pierron se classe sixième et Benoît Coulanges huitième pour crever la belle photo de groupe des tricolores.

Vallet. Un week-end dédié au vélo rien que pour les femmes
Lire aussi :
Accidents, mœurs, disparitions, kidnappings, meurtres, prises d'otages, fusillades, braquages, naufrages, crashs ou…

Myriam Nicole à quelques mètres du titre

Si l’histoire se termine bien pour les Bleus, grosse déception pour Myriam Nicole. La Française, en tête du classement avant la dernière étape, pouvait encore rêver d’un magnifique doublé après avoir remporté le championnat du monde de descente en août. A voir aussi : Les meilleurs GPS pour vélo. Elle avait d’ailleurs annoncé dans une interview à l’AFP cette semaine : le doublé, « c’était le but ».

Avec un maillot arc-en-ciel sur le dos, Myriam Nicole a dû s’assurer une place dans le top cinq de l’étape pour décrocher le classement dans la spécialité pour la deuxième fois de sa carrière (après 2017). Alors que tout se passait bien et que la Française semblait rouler sereinement, elle est tombée dans l’un des tout derniers virages, à quelques mètres de l’arrivée. Le résultat était une septième place sur l’étape, une deuxième place au classement et surtout d’énormes regrets.

Elle a remis la victoire sur l’étape et la position finale à l’Autrichienne Valentina Hoell, vierge dans un tel scénario dans l’aire d’arrivée. Petite consolation pour le clan français avec la deuxième place de Marine Cabirou dans sa manche. Cela lui permet de remonter jusqu’à la cinquième place du classement général.

Services

Comment rehausser guidon vtt
Sur le même sujet :
Comment remonter le guidon d'un VTT ?Mettez l'accélérateur sur Dévissez le haut…